L'ancien blog du JHP

11 avril 1809 - Ile d'Aix : le bal des brûlots

12 Avril 2014 , Rédigé par JHP Publié dans #séances, #naval, #Empire, #1:1200, #Trafalgar

11 avril 1809 - Ile d'Aix : le bal des brûlots
11 avril 1809 - Ile d'Aix : le bal des brûlots

Nous sommes le 11 avril, en 1809. Disons tout de suite que les choses sentaient déjà le roussi.

En Europe, le blocus continental imposé par les Britanniques perturbe les liaisons maritimes avec les colonies. A Brest, l'amiral Willaumez reçoit l'ordre de forcer le passage et de rallier Rochefort, après avoir reçu le renfort des navires stationnés à Lorient. L'objectif était de faire ensuite route sur la Martinique.

L'escadre de Lorient n'a pas pu appareiller, un vaisseau, le Jean Bart, s'échoue en approchant l'Ile d'Aix.

L'amiral Willaumez est révoqué, et remplacé par le vice-amiral Zacharie Allemand.

11 avril 1809 - Ile d'Aix : le bal des brûlots

Le vice-amiral Allemand prend ainsi le commandement des onze vaisseaux et quatre frégates désormais piégés devant l'embouchure de la Charente par l'escadre anglaise présente devant le Pertuis d'Antioche, commandée par lord John James Gambier.

Les Anglais disposent de onze vaisseaux, sept frégates, d'une quarantaine de petits navires et de quarante brûlots.

Les Français se croient à l’abri sous les canons des îles d'Aix et d'Oléron.

11 avril 1809 - Ile d'Aix : le bal des brûlots
L'île d'Aix, dûment fortifiée

L'île d'Aix, dûment fortifiée

11 avril 1809 - Ile d'Aix : le bal des brûlots

Les Français sont au mouillage sur trois lignes. Les préparatifs anglais, parfaitement visibles, étaient évidents. Allemand fait établir une estacade pour prévenir l'arrivée des brûlot, d'autant que le vent souffle du Nord-Ouest et bénéficie aux Anglais. Ces derniers libèrent leurs machines infernales, qui, poussées par le vent, ont des fortunes variées. Néanmoins, l'estacade ne tiendra pas. Le vice-amiral Allemand donne liberté de manœuvre à ses navires.

11 avril 1809 - Ile d'Aix : le bal des brûlots

Notre scénario commence ici, sur la règle Trafalgar publiée par Warhammer Historical (qui ne la commercialise plus d'ailleurs).

Cette règle "historique" de Warhammer est difficilement comparable aux autres règles navales, beaucoup plus techniques. En gardant les notions élémentaires de navigation et de jargon maritime, Trafalgar privilégie la jouabilité à la description, et il n'est pas besoin d'apprentissage complexe avant d'avoir le plaisir d'y jouer.

D'ailleurs, comme c'est un jeu, nous considérons que les Français vont tout faire pour tenter de s'évader, plutôt que de se jeter sur les hauts fonds ou les rochers.

Ceci étant dit, feu !

Les Français, bien rangés et alignés

Les Français, bien rangés et alignés

Les Anglais, précédés des derniers brûlots

Les Anglais, précédés des derniers brûlots

A force de jouer avec le feu...
A force de jouer avec le feu...

A force de jouer avec le feu...

11 avril 1809 - Ile d'Aix : le bal des brûlots
Un temps de curée
Un temps de curée

Un temps de curée

la confusion du brasier...

la confusion du brasier...

... n'a rien a envier avec celle de la table

... n'a rien a envier avec celle de la table

Cinq vaisseaux français vont partir en fumée, mais aucun autre n'arrivera à briser l'étau anglais. Deux frégates anglaises ont toutefois été coulées.

La victoire anglaise semble encore une fois confirmée dans cette bataille des brûlots.

Le vaisseau français Régulus échoué

Le vaisseau français Régulus échoué

Partager cet article

Commenter cet article