L'ancien blog du JHP

Conquereuil, ce 27 juin 992

28 Juin 2014 , Rédigé par JHP Publié dans #séances, #Dux Bellorum, #15mm, #Moyen Age

Conquereuil, ce 27 juin 992

En cette fin du Xème siècle, la restauration carolingienne n'est plus qu'un vague souvenir. Le partage de l'Empire, les raids vikings, les ambitions personnelles des comtes et leur aspiration à la royauté avaient mis un point final au rêve de Charlemagne. C'est ainsi qu'en 987, Hugues Capet est élu roi des Francs.

A l'Ouest, le Royaume de Bretagne n'existait plus. Le comte de Rennes, Conan Le Tort, se bat sur les anciennes Marches de Bretagne et rêve de rétablir le Royaume d'Erispoë. Après avoir pris le contrôle du Vannetais, il se tourne vers le comté de Nantes. En 990, Conan est proclamé duc de Bretagne, prince des Bretons.

Conquereuil, ce 27 juin 992

Foulques Nerra est le comte d'Anjou. Il est également le protecteur de Judicaël, fils illégitime du défunt comte de Nantes Hoël, lui-même fils naturel d'Alain Barbetorte.

Avec la bénédiction empressée de l’archevêque de Tours qui souhaite également reprendre la main sur une église bretonne trop autonome, Foulque tente de reprendre Nantes à Conan et met le siège à la ville. C'est une impasse. Les deux rivaux décident de se rencontrer à mi-chemin entre Nantes et Rennes. Ce sera à Conquereuil que sera donc livrée l'une des premières batailles rangées du Moyen Age.

Conquereuil, ce 27 juin 992

Une bataille rangée n'est pas seulement une bataille où s'alignent en face l'une de l'autre deux armées parfaitement disciplinées. On peut tricher, aussi... C'est ainsi que les Bretons, arrivés les premiers, auraient camouflé des fossés dans lesquels auraient été judicieusement placés quelques pièges.

Sur la table de jeu, il va de soi que rien ne sera visible. Nous adaptons la règle Dux Bellorum au scénario, et après avoir défini les armées bretonnes et angevines (chacune disposant d'un même budget et d'un même nombre d'unités), nous offrons ce vil stratagème à Conan. De son côté, le joueur angevin possède également un atout : à un moment donné, il peut faire démonter et désarmer Conan, le rendant ainsi d'autant plus vulnérable. Ce n'est pas ridicule : cela s'est réellement passé.

Bien sûr, les joueurs ignorent les stratagèmes de l'adversaire.

Quittant la voie romaine, les Angevins se mettent face aux Bretons

Quittant la voie romaine, les Angevins se mettent face aux Bretons

Les Bretons, ici à droite de l'image, manoeuvrent et narguent leur naïf adversaire

Les Bretons, ici à droite de l'image, manoeuvrent et narguent leur naïf adversaire

La cavalerie lourde angevine file vers l'ennemi, qui attend

La cavalerie lourde angevine file vers l'ennemi, qui attend

L'espace entre les deux armées s'est considérablement réduit, les premiers pièges vont se déclencher

L'espace entre les deux armées s'est considérablement réduit, les premiers pièges vont se déclencher

L’Histoire rapporte que la première charge des cavaliers angevins s'est brisée dans les fossés. Les Bretons se seraient alors jetés sur eux, pour ensuite les poursuivre. Voyant la partie gagnée, Conan a décidé de marquer une pause pour reprendre son souffle, déposa ses armes et se mit à l'aise. Il n'avait pas vu cet Angevin, juste à côté...

Conan est tué. Foulques a gagné, et Nantes reste aux Francs. Pour l'instant.

Partager cet article

Commenter cet article