L'ancien blog du JHP

Il y a 800 ans : Bouvines

13 Août 2014 , Rédigé par JHP Publié dans #15mm, #Art de la Guerre, #Moyen Age

C'était en 1214, le 27 juillet. A Bouvines s'est déroulée l'une des plus importantes batailles de l'Histoire de France. Nous n'avions pas le choix : nous devions la rejouer sur une table.

Il y a 800 ans : Bouvines
Il y a 800 ans : Bouvines

Philippe II est roi de France, un pays amputé de la Normandie, de l'Anjou et du Poitou désormais contrôlés par les Anglais. D'ailleurs leur roi Jean sans Terre décide d'en finir avec Philippe et forme une coalition avec Otton IV de Brunswick, empereur du Saint Empire, et excommunié. Se joignent également à eux des Français : Renaud de Dammartin, comte de Boulogne, et Ferrand de Portugal, comte de Flandres.

En février, Jean sans Terre débarquait à La Rochelle, puis franchit la Loire. Otton dans le Nord, les Anglais au Sud, Philippe divise son armée en deux, et confie à son fils Louis (le futur Louis VIII) la mission de marcher sur La Roche-aux-Moines. Les Anglais sont défaits le 2 juillet. Reste Otton...

La rencontre a lieu sur l'ancienne voie menant de Lille à Tournai, près du village de Bouvines. Les coalisés, supérieurs en nombre, n'ont pas su se déployer, alors que les Français provoquent le combat. Pourtant, nous étions un dimanche.

Les coalisés sont au premier plan

Les coalisés sont au premier plan

Les Français en ordre de bataille

Les Français en ordre de bataille

Premiers mouvements, entre les mains du Destin (toujours Lui)

Premiers mouvements, entre les mains du Destin (toujours Lui)

Très rapidement, les Français bousculent les coalisés
Très rapidement, les Français bousculent les coalisés

Très rapidement, les Français bousculent les coalisés

L'aile gauche coalisée est enfoncée, puis la droite ; Otton est vaincu...

L'aile gauche coalisée est enfoncée, puis la droite ; Otton est vaincu...

...et Philippe II triomphe sous l'Oriflamme et les Lys de France

...et Philippe II triomphe sous l'Oriflamme et les Lys de France

Il y a 800 ans : Bouvines

Philippe Auguste n'a pas seulement sauvé sa couronne : sa victoire, un dimanche contre un empereur excommunié et ennemi du Pape, a démontré que le roi et son royaume sont placés sous la protection divine. Mais sur notre table, plus modeste, ce n'est que le jeu qui en a décidé.

Quant aux possessions anglaises en France, l'Histoire ne fait que commencer.

Partager cet article

Commenter cet article